Le Parlement européen vote en faveur d’un chargeur téléphonique unique

Les téléphones portables ont envahi notre vie quotidienne et avec eux les chargeurs. Les députés européens réclament qu’il n’y ait plus qu’un chargeur unique pour toutes les marques et tous les modèles. Pour la Commission européenne, les chargeurs ne devraient plus être fournis dans la boîte à l’achat d’un téléphone.

Avec notre correspondant à Bruxelles,  Pierre Benazet

Selon le rapport du Parlement européen, plus de cinquante mille tonnes de chargeurs obsolètes se retrouvent chaque année dans la nature. Il y a dix fois moins de types de chargeurs aujourd’hui qu’en 2009 puisque trois types dominent : USB type C, Lightning d’Apple et micro-USB en perte de vitesse.

C’est encore trop pour les députés européens. Ils ont adopté à une écrasante majorité une résolution pour demander enfin un chargeur unique, alors que la Commission européenne avait lancé le projet en 2009.

« Depuis 10 ans, la Commission persiste à compter sur la bonne volonté de l’industrie avec l’absence de résultats que l’on connait et les lobbies se frottent les mains, a déclaré David Cormand, député du groupe des Verts au Parlement européen. Ça suffit. Il n’est pas acceptable pour les citoyennes et les citoyens européens qu’une mesure qui permet de lutter contre le gaspillage, la pollution et l’obsolescence programmée soit ainsi bloquée. Ça suffit. »

La Commission européenne se voit donc chargée de mettre sur pied d’ici juillet une règle contraignante avec un chargeur unique pour les téléphones, les liseuses ou les tablettes. Lors de la consultation menée l’an dernier, Apple affirmait que ce serait un frein à l’innovation pour des chargeurs plus performants, mais les députés insistent : à l’heure où l’Europe se dote d’un Pacte vert pour l’avenir, il faut absolument réduire la production de déchets électroniques. Ils représentent chaque année seize kilos par Européen.