Ron DeSantis interdit le cours d'histoire afro-américaine dans les lycées de Floride

Aux États-Unis, les questions liées au racisme, à l’esclavage sont toujours source de tensions entre conservateurs et progressistes, notamment quand il s’agit d’enseigner ces questions à l’école. Le gouverneur de Floride vient ainsi d’interdire l’enseignement d’un programme consacré à l’histoire afro-américaine. Une décision qui fait beaucoup de bruit.

De notre correspondante à New York,

Le programme d'études afro-américaines fait partie des cours proposés aux élèves dans les lycées pour leur permettre d’améliorer leurs notes et connaissances pour accéder à l’université. Il est encore en phase pilote et est testé dans une soixantaine de lycées dans le pays, y compris en Floride. Mais en Floride, le gouverneur républicain Ron DeSantis et son administration n’en veulent pas. Ils expliquent que ce programme est en violation avec les lois de cet État. 

Ron DeSantis en guerre contre le wokisme

Personne ne sait vraiment ce qui est reproché à ce programme. Le bureau du gouverneur républicain a refusé de donner des explications détaillées, se limitant à dire qu’il s’agit d’endoctrinement dans le cadre d’un agenda politique précis. Mais quand on regarde le programme en question, il couvre l’histoire afro-américaine de façon très large. Donc, il s’agit bien sûr d’histoire, d’esclavage notamment, mais pas seulement… La révolution haïtienne y est évoquée, par exemple. Il est question aussi de sciences, d’art, de géographie ou encore de politique en revenant sur les contributions de personnalités afro-américaines à ces domaines.

Ce n’est pas la première fois que Ron DeSantis interviendrait dans l’enseignement de questions liées au racisme ou l’histoire afro-américaine dans les écoles de son État. L’année dernière, une loi avait été adoptée limitant radicalement ce que les enseignants peuvent évoquer en classe sur cette question-là. Une loi qui avait été baptisée le « Stop Woke Act ». Ron DeSantis avait aussi interdit tout enseignement ou discussions relatives à l’orientation sexuelle. La loi en question avait été surnommée la loi « Don’t Say Gay », « Ne dites pas gay » par ses opposants.

► À lire aussi : États-Unis: le gouverneur de Floride signe la loi interdisant de parler d’homosexualité à l’école

La Floride, un laboratoire ultra-conservateur

Des dizaines de livres ont aussi été bannis des bibliothèques scolaires et des programmes, parce que jugés « contraires aux valeurs ». Cette nouvelle interdiction est donc en accord avec les précédentes décisions de Ron DeSantis. Et c’est ce qu’a dit d'ailleurs la semaine dernière la porte-parole de la Maison Blanche. Tout en qualifiant cette décision d’incompréhensible, Karine Jean-Pierre a expliqué que ce n’était pas surprenant de la part de Ron DeSantis. Le gouverneur républicain semble tout à fait assumer sa position de gouverneur ultra-conservateur qui souhaite faire de son État un laboratoire et un modèle d’ultra-conservatisme.

À lire aussi : Aux États-Unis, le gouverneur de Floride appelle à une police électorale