La statue d'une femme indigène remplacera Christophe Colomb à Mexico

À Mexico, la statue de Christophe Colomb ne reviendra pas à sa place sur une des principales avenues de la capitale : elle sera remplacée par celle d’une femme indigène. C’est la maire de la capitale mexicaine qui l’a annoncé ce week-end.

La statue de bronze de Christophe Colomb avait été retirée l’an dernier du Paseo de la Reforma pour des travaux de restauration, mais aussi pour éviter qu’elle ne soit la cible de manifestants.

La mémoire du célèbre navigateur génois est de plus en plus contestée. Aux États-Unis, ses statues ont déjà été retirées de plusieurs villes après les manifestations du mouvement Black Lives Matter et l'ouverture d'un débat sur l'époque coloniale.

La maire de Mexico y a d’ailleurs fait allusion : il y a « deux façons de voir les choses, celle de l’Europe avec la "découverte de l’Amérique", alors que sur place, il y avait des civilisations millénaires, et celle d’ici, qui voit l’arrivée d’un Européen en Amérique, la rencontre de deux mondes, suivie par la colonisation. »

Pour autant, a expliqué Claudia Sheinbaum, « nous reconnaissons le rôle joué par Christophe Colomb ». La statue, une fois restaurée, sera relocalisée dans un lieu « digne », le parc Amérique. Sur le Paseo de la Reforma, elle sera remplacée par la statue d’une femme, une autochtone du peuple précolombien des Olmèques.

Un symbole de « justice sociale », a expliqué la maire de Mexico et candidate à la présidentielle de 2024, qui souligne le rôle qu’ont joué les femmes dans l’Histoire, particulièrement les femmes autochtones.