Coronavirus: le milliardaire chinois Jack Ma vole à la rescousse des pays africains

Le fondateur et président du site de commerce en ligne Alibaba propose, depuis plusieurs jours, son aide au monde entier pour fournir du matériel médical qui fait cruellement défaut, y compris dans les pays développés. Les pays africains ne sont pas en reste. Chacun d’entre eux recevra un stock de matériel critique de la part du milliardaire.

Alors que les États africains mettent en place des mesures contre le virus en ordre dispersé, l’annonce a été chaudement accueillie sur Twitter, où le milliardaire a fait sa première apparition la semaine dernière. Après l’Asie, l’Europe et les États-Unis, la fondation Jack Ma tend la main aux États africains. Elle va offrir gracieusement à chaque État 20 000 tests de dépistage et 100 000 masques.

Alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est alarmée de l’impréparation de nombreux systèmes de santé africains, la fondation Jack Ma va fournir une assistance médicale à distance pour former les équipes de soin.

Au cœur de ce dispositif, un partenaire de longue date de la Chine en Afrique : l’Éthiopie, où les stocks seront reçus avant d’être ensuite disséminés vers les autres pays.

L’Éthiopie a l’avantage de bénéficier de très bonnes infrastructures et d’une flotte aérienne importante, avec Ethiopian Airlines et ses 12 avions-cargos. Le pays a été choisi récemment par Alibaba pour abriter le deuxième hub africain du groupe. Jack Ma a remercié sur Twitter le Premier ministre Abyi Ahmed Ali. Ce dernier coordonne les efforts et la logistique pour acheminer tout ce matériel critique, tout en gérant une crise sanitaire qui prend de l’ampleur dans son pays.